Un parc d’attraction dédié à la BD verrait le jour dans la région d’Angoulême

0

La communauté d’agglomération du Grand Angoulême a pour projet de créer un nouveau parc d’attractions sur le thème de la Bande Dessinée (BD).

Un parc d’attractions BD à Angoulème ?

Cette information, qui fait l’effet d’une bombe, a été « innocemment » divulguée par le Président du Conseil Départemental, Mr François Bonneau, lors d’un débat à l’assemblée sur les questions budgétaires. Information confirmée officiellement par la communauté d’agglomération quelques temps plus tard.

Une équipe travaille sur ce projet phénoménal depuis plus de dix huit mois. Ce parc s’étendrait sur près de 5 hectares et proposerait une dizaine d’attractions dès son ouverture. Sept autres attractions verraient le jour, dans les mois suivants. Pour le moment, le secret absolu règne autour des futures attractions proposées mais il se murmure que la majorité seraient en intérieur (indoor). Des montagnes russes sont malgré tout prévues. Enfin, un parcours scénique (appelé encore parcours-spectacle ou expo-parcours) plongera les visiteurs dans les univers des plus célèbres héros de bandes dessinées (les Schtroumpfs, Lucky Luke,…).

Un parc d’attraction au budget conséquent

En termes de chiffres, ce parc d’attraction donne aussi le tournis. Trente cinq millions d’euros seraient mis sur la table pour son lancement. Ensuite, sur les dix premières années d’exploitation, plus de 25 millions supplémentaires sont prévus. Que les contribuables locaux et régionaux se rassurent, ce parc d’attraction ne devrait pas trop peser sur leur avis d’imposition. Seuls une quinzaine de millions d’euros devraient être financés à partir d’argent public. Les vingt millions restants seront apportés par des partenaires (et investisseurs) privés. Chose suffisamment rare pour être soulignée, l’étude de ce projet ne coûtera pas un centime aux finances publiques.

C’est la société Parexi qui a pris en charge l’intégralité des coûts d’évaluation, de développement et d’étude de ce futur parc d’attractions. Parexi est la société qui aura le soin de gérer le parc dès son ouverture. Elle va d’ailleurs ouvrir en 2017, un parc d’attraction consacré à Spirou dans la région d’Avignon. L’ambition de cet investisseur est de développer des parcs qui deviendront des institutions au niveau local. Des synergies entre les deux parcs d’Angoulême et d’Avignon sont d’ailleurs prévues comme l’échange d’attractions (afin de proposer des nouveautés à moindre frais).

Selon les études prévisionnelles, la rentabilité du parc est atteinte dès que le cap des 190.000 visiteurs est dépassé. Un ambitieux objectif de 400.000 entrées est programmé après quelques années d’exploitation.

Le ticket d’entrée du parc d’attraction devrait être autour de 15€

Et c’est l’une des bonnes nouvelles annoncées, il n’en coûtera que 15 euros pour passer la journée dans le futur parc.  En terme d’emploi, les prévisions laissent rêveur puisque près de 100 emplois directs devraient être créés. A terme, plus de 600 emplois indirects devraient en découler.

Angoulême, « the ideal place » pour créer un parc d’attraction consacré à la BD

Pour avoir son parc d’attraction, Avignon avait mis en avant l’important trafic autoroutier qui passe par la ville des papes. Pour Angoulême, d’autres atouts ont été mis en avant comme la très forte culture de la bande dessinée (et quelle plus belle vitrine que son Festival international).

Le partage c'est la vie ! 😉

About Author

Leave A Reply